ECOLE MUNICIPALE DE DESSIN DE LANGRES

09 octobre 2013

Peint mon visage !

 

Cours enfants 7-10 

Deux par deux, les enfants ont grimé leur voisin et voisine !

IMG_4368-1

Posté par dessinlangres à 17:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Et si on faisait un Pollock !

 

Cours des 7-10ans

            IMG_4347-1

IMG_4341-1

Posté par dessinlangres à 16:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mai 2013

Sortie aux musées de Nancy en mai

  Une sortie est prévue en mai, pour visiter quelques musées de Nancy. Nous prendrons, après vérification des possibilités, un minibus de la ville.

Le bus ne peut prendre plus de 9 personnes

Date à définir début mai

Posté par dessinlangres à 14:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 février 2013

ACTUALITE DU BLOG

 Bonjour à tous,

La mise en ligne de nouveaux articles est pour l'instant suspendue.

Nous avons pensé qu'il serait plus utile pour tous les élèves que nous vous fassions découvrir des artistes par le biais de petits livrets papier, directement disponibles à l'école de dessin. Libre à vous ensuite de faire une recherche plus approfondie sur un artiste qui vous intéresse plus particulièrement.

Le choix des artistes que nous vous faisons découvrir ainsi est dicté par l'originalité et la qualité de leur travail. N'entre pas en ligne de compte le désir de choisir des artistes consensuels, plus dans la ligne de ce qui pourrait vous plaire. Il est important de porter à sa connaissance le plus large éventail possible de ce qui se fait en peinture, y compris les voies parfois étranges, dérangeantes ou déroutantes que peuvent emprunter certains artistes pour s'exprimer.

Le domaine d'expression de la peinture est vaste, et au-delà d'aimer ou de ne pas aimer certains champs de cette expression, il est important de nourrir votre propre compréhension et approche de la peinture en explorant petit à petit toute la richesse et la diversité du domaine pictural.

Constatant par ailleurs les nombreux ponts existants entre la peinture et la photographie contemporaine, cette dernière enfin reconnue comme un art à part entière, nous vous proposerons régulièrement de découvrir le travail de photographes contemporains.

 

Posté par dessinlangres à 10:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 octobre 2012

COULEUR OCRE ET TERRE

 

Découvrir la richesse des tonalités ocre et terre dans leurs mélanges les plus subtils.

 

Je vous invite à peindre une toile en limitant exclusivement votre palette aux couleurs suivantes:

- ocre jaune - ocre rouge

- terre de Sienne naturelle - terre de Sienne brûlée

- terre d'ombre naturelle - terre d'ombre brûlée

- brun van Dyck

- blanc et noir

   

vernon-tourelles-peinture-[1]

Tout sujet peut convenir. Il est possible de partir d'une image qui est dans de toutes autres teintes, et de la traiter avec cette palette réduite.

Ce travail doit vous amener à décliner des tonalités que vous n'utilisez que rarement voire jamais.

Travail évidemment proposé au choix de chacun et non imposé.

 

 

Posté par dessinlangres à 18:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


LE POINTILLISME

 

                       

                               Seurat-La_Parade_detail[1]                                   

       Georges Seurat - La Parade (1889) - détail montrant la technique du pointillisme

               

                           220px-Baigneurs_a_Asnieres[1]                       

                   Georges Seurat, Une baignade à Asnières (1884)

                                

                          220px-Signac_-_La_Calanque_edit[1]

                      La calanque, peint en 1906 par Paul Signac

o Le pointillisme (ou néo-impressionnisme) est un courant artistique issu du mouvement impressionniste qui consiste à peindre par juxtaposition de petites touches de peinture de couleurs primaires (rouge, bleu et jaune) et de couleurs complémentaires (orange, violet, vert). On perçoit néanmoins des couleurs secondaires, par le mélange optique des six différents tons seulement1. Cette technique est née en France notamment sous l'impulsion de Georges Seurat (1859-1891) puis de Paul Signac (1863 - 1935), à la fin du XIXe siècle.

La technique:

          À la fin du XIXe siècle, le groupe des impressionnistes voit ses œuvres régulièrement refusées au Salon. À partir de 1874, ils organisent leurs propres expositions. Le jeune artiste Georges Seurat admire leur technique picturale qui consiste à traduire l'espace et la lumière par la juxtaposition de « petites touches ». Seurat a lu les études sur la lumière des physiciens James Clerk Maxwell, Eugène Chevreul, Ogden Rood, Hermann Ludwig von Helmholtz et de son ami Charles Henry (directeur du laboratoire de physiologie des sensations à l'École pratique des hautes études, commentateur de Léonard de Vinci et de Léon Battista Alberti). Ainsi, en 1890, après une longue et complexe élaboration, Seurat écrit en tête d'un mémorandum « La pureté de l'élément spectral étant la clef de voûte de ma technique... ». Il a enfin théorisé sa technique qui consiste donc à juxtaposer des petits points de peinture en utilisant des couleurs pures ou complémentaires, après avoir fait une étude de la composition à réaliser.                  

         En 1883, il commence l'étude pour sa première grande composition (201 × 300 cm) qui s'intitule Une baignade à Asnières. Pour cette étude, il réalise une série de "croquetons" et de dessins (réalisé sur les rives de le Seine). Dans un second temps, dans son atelier, il « décompose » les couleurs de son modèle pour peindre avec ses petits points de couleurs primaires et complémentaires. En 1884, il l'expose à la buvette du Salon des artistes indépendants : le tableau déconcerte mais il retient l'attention de certains jeunes artistes. Durant l'été de cette même année, il entreprend la réalisation d'une de ses peintures les plus connues : Un dimanche après-midi à l'Île de la Grande Jatte. Pour ce tableau, il réalisa 38 croquis à l'huile et 23 dessins préparatoires. Il exposa cette toile en mai 1886, lors de la huitième et dernière exposition impressionniste de peinture.

La diffusion du néo-impressionnisme, son déclin et ses répercussions:  

        Le terme de « néo-impressionnisme » est employé pour la première fois en 1886 par le critique d'art Félix Fénéon. Autour de Seurat se crée un petit groupe réunissant des adeptes de sa technique : ils créent la Société des artistes indépendants en 1884. On trouve aux côtés de Seurat, Paul Signac, Camille et Lucien Pissarro pour les plus célèbres1,2,3. Le néo-impressionnisme a constitué un mouvement pictural avec ses défenseurs, dont Fénéon, ses adeptes et ses lieux d'exposition. Il s'est diffusé rapidement en Belgique grâce à Émile Verhaeren qui demanda à Seurat de venir exposer à Bruxelles1 avec l'école luministe dont Théo van Rysselberghe et Henry Van de Velde sont les membres les plus connus. Ce dernier a permis l'expansion du mouvement vers l'Allemagne.                                                                                              Après la mort de Seurat en 1891, Paul Signac prend la tête du mouvement. Le style évolue, les artistes peignent avec des touches de taille plus importantes1,4 Ce mouvement prend fin dans les dernières années du XIXe siècle, mais son influence se ressent par la suite chez les fauves jusqu'aux expressionnistes allemands et aux sources de l'abstraction avec les premières œuvres de Wilhem Morgner ou de Vassily Kandinsky. Au début du XXe siècle certains artistes comme Henri Matisse, Édouard Vuillard, Paul Klee, Robert Delaunay, Gino Severini, Giacomo Balla ou Piet Mondrian s'inspirent du néo-impressionnisme.

 

Théorie :

 

                                 Paul_Signac_Femmes_au_puits_1892détailcouleur[1]

  Paul Signac : Femmes au puits, 1892, Huile sur toile. Détail pour remarquer la composition du vert de l'herbe : il est composé de jaune, de vert et de bleu. Et si l'on regarde de plus près encore, on pourra remarquer de rares points de rouge.

                                      478px-Georges_Seurat_019[1]

    Georges Seurat, 1891, huile sur toile de 185 x 152 cm, Musée d’Orsay.

Ce tableau illustre bien cette théorie des lignes et des couleurs. Lorsque le tableau est regardé à une certaine distance, les points de couleur ne peuvent être distingués les uns des autres et se fondent optiquement les uns aux autres. L'aspect visuel obtenu est différent de celui obtenu en mélangeant des couleurs sur une palette et en les appliquant ensuite sur la toile. Certains décrivent le résultat comme plus brillant ou plus pur car le mélange est réalisé par l'œil et non par le pinceau. L'explication pourrait être liée aux théories sur l'additivité et la soustractivité des couleurs : habituellement, lorsque des couleurs sont produites par un mélange de pigments, la soustractivité joue (chaque pigment absorbe un ensemble de fréquences du spectre lumineux, le mélange des pigments renvoie l'ensemble des fréquences non absorbées). Ainsi, mélanger des pigments de cyan, de magenta et de jaune (les couleurs primaires soustractives) produit une couleur proche du noir. En revanche, lorsqu'on mélange des couleurs produites par des sources de lumière, c'est l'additivité qui joue son rôle : le mélange de faisceaux lumineux des trois couleurs rouge, vert et bleu produit une lumière proche du blanc puisque l'ensemble des fréquences visibles se trouve représenté. Les écrans de télévision, par exemple, utilisent ce système. Pour représenter les émotions, le rythme et le mouvement dans leurs toiles, les peintres néo-impressionnistes ont utilisé une théorie sur les lignes et les couleurs. Les lignes montantes combinées aux couleurs chaudes expriment la joie et le bonheur ; tandis que les lignes qui descendent avec des couleurs froides et sombres reflètent le sentiment de tristesse. 

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

 

Posté par dessinlangres à 13:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 septembre 2012

COMPOSITION D'UNE IMAGE

 

 La Composition d’une image


La composition est la technique d’arrangement des éléments dans un tableau.
Pour cela, il faut tout d’abord que l’artiste soit conscient de ces éléments, décide de leur importance relative puis façonne avec eux un sens d’ordre et d’harmonie.


Les règles de composition sont fondées sur le bon sens et leur compréhension est aisée.

La « règle d’or » de la composition est que le principal point d’intérêt doit être à l’intersection du tiers.

Cela signifie simplement que le sujet principal doit se trouver à l’intersection de lignes imaginaires tracées verticalement et horizontalement à une distance d’environ un tiers des bords de l’œuvre.

Les anciens pensaient que le partage d’une surface d’après le nombre d’or (1,618) donnait des proportions particulièrement esthétiques. La règle des tiers, qui s’adapte à tous les formats, est encore plus simple à mettre en œuvre.
Elle consiste à diviser par tiers égaux les deux cotés de l’image puis à réunir ces points (mentalement) par des droites horizontales et verticales. Ces droites, auxquelles on peut ajouter les diagonales, déterminent les lignes de force naturelles de bien des œuvres.

Cette règle est très utilisée pour le paysage et les portraits.

Il faut cependant savoir que dans l'art, toutes les règles peuvent être volontairement transgressées. Des artistes le font en toute connaissance de cause, et obtiennent de beaux résultats.

Ne pas centrer le sujet principal est une des règles de base. C'est comme si le point central du tableau était une zone interdite.
Commencez par diviser votre toile en 3 tiers horizontaux et 3 tiers verticaux.

Vous placerez votre sujet principal à l'intersection de deux lignes. Vous avez le choix entre 4 positions possibles.
                       

La position de l'horizon est aussi très importante. Ne placez jamais l'horizon en plein centre, mais plutôt sur une des deux lignes horizontales.

 

Posté par dessinlangres à 17:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 septembre 2012

RENTREE

Bonjour à tous,

 

La reprise des cours se fera pour les adultes le mardi 11 sept à 15h et pour les enfants et ados le mercredi 12 à partir de 14h

 

A bientôt

 

Jean-marie

Posté par dessinlangres à 09:18 - Commentaires [1] - Permalien [#]

25 juin 2012

EXPO A ROUELLES

 

 

         NATURE  ET  LUMIERES

          PHOTOGRAPHIES - PASTELS  

        GALERIE D’ART  DE  ROUELLES

  Du 24 juin au 2 septembre : 10h-12h et 14h-19h    Fermé le lundi

                          Entre Auberive et Bay-sur-Aube

                           

 JACQUELINE  MARCEL  - PHOTOGRAPHIE

       12-1

 

 CAROLINE  COLBATZKY - PHOTOGRAPHIE

      IMG_8106b

             

 JEAN-MARIE  MAILLARD - PASTELS

    

          IMG_6519

          

Posté par dessinlangres à 10:23 - Commentaires [2] - Permalien [#]

24 juin 2012

EXPO CHAPELLE DU COLLEGE 2012

IMG_1124 L'ACCROCHAGE, UNE AFFAIRE DE PROS !!

IMG_1091 CHRISTOPHE EN ADMIRATION DEVANT LE TRAVAIL BIEN FAIT !!

IMG_1126 BON , J'VAI Y ARRIVER , OUI OU NON !!

 

QUELQUES IMAGES DE L'INAUGURATION :

IMG_1152

 

IMG_1145

IMG_1149 CECILE, EN PLEIN TRAVAIL JOURNALISTIQUE !

IMG_1143 UN GRAND MERCI A CORINNE GOYARD, ADJOINTE A LA CULTURE,  POUR SA CHALEUREUSE PRESENCE !

 

LES OEUVRES :

IMG_6490

IMG_6489

IMG_6488

IMG_6481

IMG_6482 IMG_6504

IMG_6502

IMG_6506

IMG_6501

IMG_6498

IMG_6491

IMG_6496

 

Posté par dessinlangres à 22:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]